Le reconfinement lié à la COVID 19 a de nouveau fortement impacté les entreprises depuis début novembre, et plus particulièrement celles qui ont eu l’obligation de fermer leurs portes, ou dont la fréquentation a été réduite à néant.


Depuis le début de cette crise, l'État, les collectivités territoriales et les partenaires publics des entreprises sont mobilisés, en fonction de leurs compétences, pour mettre en place les outils susceptibles de soutenir les entreprises. Mais ce nouveau confinement nécessite des actions ciblées en direction des entreprises les plus touchées.
C'est pourquoi, Laval Agglomération et son agence de développement économique, Laval Économie, mettent à votre disposition deux nouvelles mesures pour venir en aide aux entreprises du territoire :

  • Le FONDS D'URGENCE TPE Version 2

Lors du conseil communautaire du 11 mai 2020, Laval Agglomération approuvait la mise en place d’un fonds d’urgence destiné à soutenir les TPE fragilisés par la crise de la COVID 19 et le confinement qui en a résulté. Il validait également les modalités d’attribution du Fonds et dotait le dispositif d’une enveloppe de 1,5 M€, enveloppe complétée par une dotation du Département de la Mayenne de 903 496 €.

Avec la 2ème vague de la COVID 19, le retour au confinement et à la fermeture administrative des commerces qualifiés de non essentiels sur le mois de novembre 2020, nombre d’entreprises sont à nouveau en proie à des difficultés très importantes. C’est pourquoi, le fonds d’urgence a été réorienté pour soutenir plus particulièrement les activités de commerce fermées administrativement, ainsi que le secteur de l’hôtellerie (à l’exception des gîtes, location de courte durée et hébergement de loisirs).

Cette aide prend la forme d'une subvention d'un montant de 1 000 à 4 000 € par entreprise selon différents critères. Les entreprises peuvent en bénéficier même si elles ont déjà touché la subvention au titre de la première version de ce fonds.

 

Quel est le montant de l’aide auquel vous pouvez prétendre ? Toutes les informations en cliquant ici.

 

  • Le « TICKET COMMERCANT »

Laval Agglomération a dédié 300 000 €  pour soutenir les petits commerces et le pouvoir d’achat des habitants de Laval Agglomération. Cette somme est reversée grâce à la distribution de 75€ en Ticket Commerçant®/personne équipée d’un smartphone, à valoir dans tous les commerces de Laval Agglomération inscrits à l’opération, entre le 10 décembre 2020 et le 28 février 2021. A raison de 5 tickets de 5€/mois, à utiliser par tranche de 25€, cela représente au moins 1,5 million € de consommation dans les commerces du territoire.

Quels commerces peuvent bénéficier de cette opération? Comment cela fonctionne ? Comment devenir partenaire de cette opération ? Toutes les informations en cliquant ici.

 

 

En supplément de ces deux mesures de soutien, Laval Economie a également  développé cette année une plateforme pour faciliter :  

  • le PRÊT DE MAIN D'OEUVRE

Laval Click & Collab est financée par Laval Agglomération et a été mise en place dans le cadre de la crise du Covid-19, afin de faciliter la mise en relation entre les entreprises souhaitant recourir à cette solution. Grâce à ce dispositif, une entreprise rencontrant une baisse de son activité prête un de ses salariés à une entreprise en manque de main-d'œuvre. Un dispositif gagnant/gagnant, permettant de préserver l’emploi et la rémunération du salarié et de s’adapter aux aléas de la vie des entreprises concernées. Ainsi, un salarié au chômage partiel pourra, en plus de conserver son contrat de travail, percevoir 100 % de son salaire habituel et combler un besoin de main-d’œuvre d'une autre entreprise du territoire. 

 

En cette période, tout particulièrement, les démarches pour avoir recours au prêt de main d'œuvre ont été assouplies par le gouvernement.

Ainsi, jusqu'au 31 décembre 2020, il est possible de mettre en place un prêt de main d'œuvre entre entreprises :

  • en concluant une convention de mise à disposition cadre, valable pour plusieurs salariés à la fois
  • par le biais d'un avenant au contrat de travail du salarié mis à disposition, qui demeure obligatoire mais peut ne pas comporter les horaires d'exécution du travail
  • sans refacturer tous les salaires et charges des salariés mis à disposition si l'intérêt de l'entreprise utilisatrice le justifie au regard de ses difficultés économiques liées à la crise du COVID-19 et qu'elle relève d'un des secteurs d'activité suivant : sanitaire, social, médico-social, construction aéronautique, industrie agroalimentaire, transport maritime.

 

Qu'est-ce-que le prêt de main d'oeuvre ? Comment le mettre en place dans mon entreprise ? Qui contacter pour être aidé ? Toutes les informations en cliquant ici.